Une histoire de l’IRA

Un ouvrage sur l’IRA signé Pierrot Poggioli

Publié le 05/07/2012, 07h50
 
 

Cliquez ici pour lire l’article d’Alta-frequenza…

Aux XIXème et XXème siècles, marquée par une série de soulèvements  militaires avortés et une dure répression, la lutte pour l’indépendance, se poursuit et s’organise en Irlande avec la création de mouvements armés. En 1905, Arthur Griffith  fonde le Sinn Féin.. Une insurrection dirigée par des Catholiques (et non plus des Protestants) proclame  la République (24 avril 1916). Les Pâques sanglantes sont un échec militaire et politique. La répression est terrible. Le 21 janvier 1919, les Irish Volunteers deviennent officiellement l’Irish Republican Army, bras armé du mouvement politique (1er Dail-Sinn Fein) qui mène des actions armées contre les Britanniques pour les contraindre à quitter l’Irlande.

Une 1ère lutte arrache l’indépendance (création de l’Etat Libre du  Sud)  mais une partie de l’IRA  n’acceptant pas la Partition, la  guerre civile  a de graves conséquences sur le Mouvement. Malgré sa défaite et de nombreux échecs, l’IRA  poursuit la lutte.  Après les dures  périodes de l’entre-guerre et l’après-guerre, le contexte politique, socio-économique et culturel en Irlande du Nord (Ulster) dirigée jusqu’en 1972 par un Gouverneur  imposé par Londres, provoque  sa restructuration.

 Fin des années 60-début des années 70, L’IRA  réapparaît  après les évènements liés à la lutte pour les droits civiques au Nord. S’impliquant dans la défense des ghettos catholiques, attaqués par les extrémistes unionistes et les forces policières et militaires de Belfast. Réorganisée, elle prend la direction des opérations (1er  soldat anglais tué le  6 février 1971). Une 2ème  lutte de libération nationale débute en Irlande. Forte de ses expériences passées, de ses échecs, mais aussi de sa 1ère  lutte  d’Indépendance du Sud, l’IRA va alors évoluer, ainsi que le mouvement de contestation dans son ensemble, donnant naissance à une nouvelle IRA, issue des Provisoires, suite aux divisions officiels-provisoires.

Années 1990, Londres négocie  un 1er  cessez-le-feu  avec  l’IRA, permettant  l’ouverture  de  discussions (31 août 1994). Avec l’Accord du vendredi Saint  (10 avril 1998) s’amorce un «Processus de paix» conduisant aux Accords de paix  de  St Andrews (13 oct. 2006).  Le 28 juillet 2005, l’IRA annonce officiellement la fin de sa lutte armée, demandant à ses membres de lutter pour la Réunification de l’Irlande et la fin de la tutelle britannique sur l’Irlande du Nord par des voies démocratiques et des moyens politiques. 

 

Laisser un commentaire