#Amnistia : Sulidarità : Toutes et tous à la manifestation le 24 Septembre in Aiacciu

Poggioli Pierre                                                           4 septembre 2016

#Amnistia : Sulidarità : manifestation le 24 Septembre

Hè ghjunta l’ora di a mubilizazione !

Manif sulidarità-24 septembre 2016-

L’état Français a démontré sa capacité à nier la volonté populaire. Ces derniers jours, en cette fin du mois d’août 2016,  Petru Paoli et Emmanuel Peru dont le juge avait ordonné la libération, ont été maintenus en détention à la demande du Parquet, tandis que Marc Ganu libéré il y a 5 jours, près être comparu libre a été pour sa part de nouveau incarcéré.

Cette décision scandaleuse aux motifs fallacieux était une nouvelle brimade insupportable prise à l’encontre de  ceux qui sont aujourd’hui en prison pour leur engagement aux côtés du peuple corse dans sa lutte pour la reconnaissance de ses droits nationaux et son droit à la maîtrise de son destin sur sa terre

C’était une nouvelle pression infligée aux militants emprisonnés, aggravant le désarroi des familles qui aspirent chaque jour avec plus de force et de détermination que cette situation d’injustice cesse.

Alors que l’ensemble de la société Corse s’est prononcée en faveur de la libération de tous les emprisonnés et l’arrêt des poursuites contre les recherchés politiques  (les appels à  la promulgation d’une  loi d’Amnistie en leur faveur se sont multipliés ces derniers mois), il est impensable que Paris persiste dans le déni de démocratie.

Le peuple corse  aujourd’hui se doit d’interpeller l’opinion publique française et internationale pour qu’elle pèse sur le gouvernement français et contraindre Paris à régler positivement ce dossier incontournable dans le cadre d’un Réglement politique de la Question corse, et de sa résolution dépend l’avenir de la situation politique dans l’île..

Il est plus que temps que les injustices subies par les militants corses cessent. Aussi le peuple corse doit-il plus que jamais se mobiliser et faire entendre sa voix dans l’unité la plus large !

L’associu Sulidarità avait appelé le peuple Corse à se tenir prêt pour une mobilisation d’envergure lors des Ghjurnate di Corti.
Cette mobilisation aura lieu le 24 septembre 2016 à 14h30 à Aiacciu sous un mot d’ordre clair :

HÈ GHJUNTA L’ORA DI FASSI SENTE, AMNISTIA !

 

Sur l’Amnistie

6 septembre 2015I Chjassi di u Cumunu

Le vote à des majorités importantes, par la représentation de la Corse, de diverses motions sur la co-officialité, le statut de résident, etc…  s’est accompagnée il y a plus d’un an de la décision du FLNC de mettre fin à la lutte armée.

Dans ce contexte, et dans la perspective des négociations qui devront impérativement être menées avec l’État français pour finaliser les demandes démocratiques du peuple corse, il est nécessaire de solder les quarante années d’affrontement que notre pays a connues, pour matérialiser l’entrée dans une nouvelle phase.La disparition des causes du conflit, avec la mise en place de mesures qui garantissent au peuple corse un avenir sur sa propre terre, doit nécessairement s’accompagner de mesures d’apaisement.

La question de l’amnistie des militants condamnés ou recherchés pour des faits en liaison avec le conflit qu’a connu la Corse est donc posée. Cette demande rencontre aujourd’hui une adhésion massive à travers le vote de la majorité des municipalités, des principales institutions, assemblée de corse, conseils généraux…, et la signature de groupes associatifs, culturels, sportifs…Au cours de son histoire la France a  connu de nombreuses amnisties, qui suivaient des périodes d’affrontements, par exemple pour les collaborateurs de la guerre 39-45, ou pour les membres de l’OAS…

 L’amnistie doit nécessairement accompagner toute évolution globale vers le règlement de la question corse.

 

Rappels sur la question de l’Amnistie dans l’île depuis le renuveau de la lutte nationale corse

http://www.pgp-web.com/cn/?p=1992

Laisser un commentaire