Maffia Nò : SI, et SI ….

Maffia Nò : SI, et SI ….

Maffia nò
Le milieu devient maffia lorsque les autorités compétentes pour lutter contre lui, police, justice, gendarmerie et institutions sont quelque part « responsables », au mieux laxistes, au pire « bienveillants » ou « complices ».
Dans les années 80, on est au moins certain que son action, face à la montée du banditisme dans l’île (le milieu corse après une baisse d’influence dans le monde suite à la décolonisation, revenait se ressourcer dans l’île, et reprendre son essor) était surtout axée contre la revencation nationaliste en Corse.
A la fin des années 80, l’ANC dénonçait une société en deliquescence, arguant que la mafiosisation (terme qu’elle inventa alors) faisait aussi le jeu de cette emprise du milieu, et que quelque part, le moindre fait délictueux de chacun d’entre nous contribuait à ouvrir la voie à cette mafiosisation de notre société, donnant à notre jeunesse un bien mauvais exemple, et à pemettre à terme à la Maffia de peser sur cette société. Et le mouvement nationaliste, globalement, loin de prendre en compte ce danger, a « regardé », voire participé par certaines marges à cette lente descente vers l’abyme..
La police, la gendarmerie, la justice ont joué en Corse un rôle plus que trouble depuis des années et exercé par contre une répression réeelle contre la mouvance nationaliste et la revendication nationaliste, ce qui était, (et est toujours, n’en déplaise aux porteurs de vertu, l’objectif premier de Paris, quels que soient les gouvernements) ..

Municipales 2020-Aiacciu

Municipales 2020 -AiacciuEn juin 2019, lors d’une Conférence de presse de Corsica Libera, j’ai publiquement fait acte de candidature pour les élections municipales de mars 2020. J’ai insisté sur trois points : L’union, le programme et une place honorable sur la liste (je n’étais pas candidat pour la 1ère place). Puis la liste Corsica Libera-PNC a été annoncée au fil des mois. J’ai pour ma part attendu la finalisation de celle-ci pour savoir quels seraient ma position politique définitive et mon engagement par rapport à cette échéance municipale. Aujourd’hui, le PNC et Corsica Libera s’apprêtent à annoncer la composition de cette liste.

Continuer la lecture de « Municipales 2020-Aiacciu »

Parution dernier ouvrage PierrePoggioli : « De la contestation aux responsabilités, Corse et nationalisme, 2015-2019 »

Le dernier ouvrage de #PierrePoggioli : « De la contestation aux responsabilités, Corse et nationalisme, 2015-2019 », 416 p, 31 euros
est disponible

A Ajaccio dans les librairies :

– Les Palmiers : https://www.facebook.com/lalibrairiedespalmiers/?

– La Marge : https://www.facebook.com/librairie.librairielamarge/?

 

Il peut être commandé sur Amazon : https://www.amazon.fr/Contestation-aux-respons…/…/2956830104

ou par mail :
accolta@aol.com
accolta909@gmail.com

4ème de couverture
« Décembre 2015, les nationalistes corses unis, sont majoritaires aux élections territoriales dans l’île. Une multitude de problèmes les attendent :

Continuer la lecture de « Parution dernier ouvrage PierrePoggioli : « De la contestation aux responsabilités, Corse et nationalisme, 2015-2019 » »

Non à la mafia – oui à l’espoir et à la vie

Non à la mafia – oui à l’espoir et à la vie

Il y a toujours eu au fil des siècles, au-delà des diverses invasions et des luttes de résistance, de la violence interne à notre société (Vindette entre-autres, banditisme,..) et des bandes de délinquants plus ou moins organisées/structurées, qui en règle générale s’exportaient hors de l’île. Un milieu corse a toujours existé aussi chez nous..

Continuer la lecture de « Non à la mafia – oui à l’espoir et à la vie »

Riposa in Santa Pace, Massimu

Riposa in Santa Pace, Massimu

Ils étaient des centaines.. ils étaient venus rendre un dernier hommage à Maxime Susini, lâchement assassiné un matin de septembre, sur son lieu de travail, cette plage de Carghjese qu’il aimait tant..

Je ne connaissais pas Maxime, ne l‘ayant rencontré que quelques fois dans des mobilisations pour la défense de cette terre qui est la nôtre et pour laquelle tant des nôtres se sont battus, certains en payant le prix fort par l’emprisonnement ou même la mort. Je ne le connaissais pas… il faisait partie de cette génération que nous avons enfantée au fil des décennies de luttes. Mais je connaissais bien son père, François, il était depuis toujours, présent dans notre lutte, infatigable militant, toujours là. Et toutes mes pensées convergeaient vers lui, et ce passé commun de luttes, mais aussi de drames..  Je connaissais aussi son oncle, Toussaint depuis l’université de Nice, compagnon  de tant de sorties où l’insouciance et la joie de vivre nous portaient.. et d’autres, parents,  oncles et cousins ou cousines, dont plusieurs militants depuis si longtemps.. Et toute ma compassion allait vers eux…

 

Mais j’ai observé et écouté les jeunes, et les moins jeunes qui le côtoyaient, l’aimaient et l’appréciaient, qu’ils soient de Carghjese, ou d’ailleurs.

Continuer la lecture de « Riposa in Santa Pace, Massimu »