PS, PCF et nationalistes corses : réflexion

Pierre Poggioli                                                         9 juin 2017

PS, PCF et nationalistes corses : réflexion

Ces élections législatives, suite aux Présidentielles vont confirmer la disparition de deux grands partis qui ont marqué l’histoire de la France et de la Corse depuis la Libération, le Parti socialiste français et le Parti communiste français..

A l’heure du Macronisme triomphant, les partis, de manière générale, sans doute inadaptés aux évolutions générales actuelles, bonnes ou mauvaises, semblent voués à disparaître, aidés d’autant plus par certaines forces plus ou moins obscures qui représentent en fait les puissances d’argent qui ne veulent pas de tels contre-pouvoirs de réflexions, de contestations, de propositions et d’actions collectives. La mode des primaires ouvertes aux personnes non encartées dans ces partis les a contraints à prendre des décisions en matière de candidats aux Présidentielles qui de facto marginalisaient les vrais militants, celles et ceux qui mouillaient la chemise au quotidien et sur le terrain,et qui faisaient la force de ces partis.

imagesSocial6

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture de « PS, PCF et nationalistes corses : réflexion »

LÉGISLATIVES EN CORSE :MISE EN ORDRE DE BATAILLE… ET AU-DELÀ

Poggioli Pierre 

TRIBUNE LIBRE : LÉGISLATIVES EN CORSE. MISE EN ORDRE DE BATAILLE… ET AU-DELÀ

27 mai 2017   I Chjassi di u Cumunu

Pour le mouvement nationaliste corse, hors l’union point de salut, et pour les Corses, hors le nationalisme corse, point de salut …

Résumons : Trois têtes de listes et deux suppléants pour Femu a Corsica (Inseme et PNC). Deux suppléants et un candidat ex-membre du groupe Aiaccini mandaté pour Corsica Libera.
article d'humeur 1 (2)Des chances indéniables dans les deux circonscriptions de Haute-Corse (Michel Castellani et Jean-Felix Acquaviva) et l’espoir d’un bon résultat en Corse-du-Sud, où les deux candidats « Les Républicains », Camille de Rocca-Serra (Député sortant) et Jean-Jacques Ferrara (qui prend la suite du député-maire Laurent Marcangeli) ont de grandes chances de l’emporter.

Difficultés techniques ?

Comme chaque fois, à l’annonce d’une campagne électorale, des difficultés quant à l’équilibre des diverses structures et à la représentation des uns et des autres. La presse en a parlé, mais tous les mouvements sont concernés par de telles turbulences internes qui rejaillissent immanquablement sur l’union Corsica Libera-Femu a Corsica.

Déjà l’approche vis-à-vis des élections présidentielles aurait sans nul doute mérité une position commune des mouvements aux responsabilités à la CTC, et pour les deux tours…. Même si les nationalistes jusqu’à aujourd’hui n’avaient jamais par le passé eu une approche commune par rapport à cette élection, voire s’en étaient désintéressés quant aux mots d’ordre donnés à leurs soutiens et électeurs… cela aurait participé à l’évidence de la clarification politique dans l’île pour nombre de nos électeurs, au-delà des militants..

Continuer la lecture de « LÉGISLATIVES EN CORSE :MISE EN ORDRE DE BATAILLE… ET AU-DELÀ »

Législatives en Corse, et accessoirement les Présidentielles

Législatives, et accessoirement les Présidentielles

Depuis des semaines, ces échéances électorales occupent les esprits et le monde nationaliste bruisse de nombre de rumeurs sur les candidats plus ou moins déclarés ou potentiels à la candidature, plus ou moins auto-proclamés ou quasiment certains d’être investis (en catimini) pour porter les couleurs du nationalisme en Corse à une élection, les Législatives, pour laquelle le mouvement nationaliste a jusqu’à aujourd‘hui montré peu d‘intérêt voire peu de crédit quant à son utilité pour la Corse. Seulement voilà depuis le 15 décembre 2015, le terrain institutionnel (électoral) se trouve boosté, les choses semblant avoir changé, notamment avec l’accession aux responsabilités des nationalistes unis à la Collectivité de Corse, et aussi au vu de a décomposition avancée de la droite et de la gauche en Corse… d’où nombreux se verraient bien dans l’habit de député pour sauver la Corse et réussir là où le mouvement nationaliste connait quelques difficultés, à savoir engager le Parlement français et l’Etat à s’engager enfin sur le chemin de la Décolonisation et la voie d’une véritable Solution politique pour le peuple corse.

imgres

Puisqu’il est, semble-t-il, acquis que les nationalistes iront à ces Législatives, la logique me semble-t-il, ne serait-elle pas alors de convoquer une réunion de Femu a Corsica et de Corsica libera pour une démarche unitaire et une stratégie commune à ces élections..

Continuer la lecture de « Législatives en Corse, et accessoirement les Présidentielles »