Fiara éditions

Fiara éditions  : Ouvrages disponibles

Vous pouvez les commander par mail  

Accolta909@gmail.com ou Accolta@aol.com

Dernier ouvrage publié ( octobre 2019)

“De la contestation aux responsabilités :

 Corse et nationalisme, 2015-2019″

Ouvrage à commander sur Amazon : https://l.facebook.com/l.php?

 

 

“Corse et FLNC : une page d’histoire

Tome 2 : Clap de fin”

Juin 2019, Fiara éditions, Carbuccia, 525 p

(34 euros + 9 euros pour frais d’envoi – 17 euros pour l’étranger)

Continuer la lecture de « Fiara éditions »

Salon du livre d’Ouesssant

Salon du livre insulaire d’Ouessant

21 août 2014 : L’ouvrage

“Corse , entre Néo-clanisme et mafia ?” publié en juin 2013

a obtenu le 1er prix (ex-aequo) dans la catégorie Essai

Quotidien Sud-Ouest : Frederic Guiziou : “Deux auteurs arrivent ex aequo pour le prix essai.

– Edouard Launet, journaliste à Libération, avec Le Seigneur des îles (Stock) … :

– Et Pierre Poggioli, avec Corse entre néoclanisme et mafia (Fiara Éditions) :

« Une œuvre de salubrité publique, une analyse rigoureuse de phénomènes comme le banditisme corse, le clanisme et le tourisme »

mafia-couv-300x207[1]

 

Palmarès du Salon du Livre insulaire d’Ouessant : Prix de l’Essai (22 août 2014)

Déclaration du Jury

L’essai est un genre difficile qui demande réflexion et qualité d’écriture, encore plus difficile de nos jours envahis par nombre d’écrits journalistiques écrits à la va vite. Nous avons cependant cette année décidé de donner deux ex aequo car il s’agit de deux livres de qualité, mais d’un genre tout différent”.

Il s’agit du “Seigneur des Iles” d’Edouard Launet, éditions Stock…[….] et de “Corse, entre Néo-clanisme et Mafia ? ”, éditions Fiara, juin 2013…

                 “Corse, entre Néo-clanisme et Mafia ? “ :

“Ce petit livre est une oeuvre de de salubrité publique et devrait être largement diffusé aussi bien en Corse que sur le continent pour remettre au clair dans la tête des gens des sujets sur lesquels tant de contre-vérités ont été inculquées par tant de journalistes avides de sensationnalisme.

Continuer la lecture de « Salon du livre d’Ouesssant »

Pierre Poggioli : Signature Librairie les Palmiers-Ajaccio

Pierre Poggioli dédicacera ses deux derniers ouvrages

IRA-ETA-FLNC : Trois mouvements armés en Europe

Corse : Entre Néo-clanisme et Mafia ?

Vendredi 18 juillet 2014 à partir de 15 heures 

Ajaccio – Librairie les Palmiers- 2 Place Foch-mairie

 

these couv

IRA-ETA-FLNC : Trois mouvements armés en Europe, Trois Mouvements armés en Europe, nov. 2012, Fiara éditions, Carbuccia, 993 p, 42 euros

mafia-couv-300x207[1]

Corse : Entre Néo-clanisme et Mafia ? Juin 2013, Fiara éditions, Carbuccia, 103 p, 14 euros

Ces ouvrages sont en vente dans  les librairies de l’île et distribués par Distribution Corse du Livre, DCL, – Route du Vaziu – Ajaccio

Dédicaces Pierre Poggioli-Ajaccio-14 et 28 juin 2014

Pierre Poggioli dédicacera ses deux derniers ouvrages

IRA-ETA-FLNC : Trois mouvements armés en Europe

Corse : Entre Néo-clanisme et Mafia ?

Samedi 14 juin 2014 à partir de 15 heures

 Librairie la Marge  à Ajaccio (4 rue Emmanuel Arène)

Samedi 28 juin à partir de 15 heures

Ajaccio-Librairie des Palmiers- (2 Place Foch)

Discussion au coin du feu ou le complexe du colonisé à l’œuvre

Discussion au coin du feu ou le complexe du colonisé à l’œuvre

Cette semaine, une radio de service public et la municipalité d’Ajaccio (services culturels) ont organisé  deux débats sur la violence en Corse.

Le 1er  débat était animé par deux intervenants extérieurs : le politologue Xavier Crettiez, qui a écrit sur la violence politique dans l’île, et le journaliste du journal le Monde, Jacques  Follerou, auteur de la saga des Parrains corses. Respectant un certain équilibre, étaient aussi invités deux locaux : Sampiero Sanguinetti qui a écrit sur la situation actuelle de violence et la criminalité dans l’île et l’historien Antoine Graziani qui devait intervenir sur sur la violence que l’île avait connu au cours des  siècles. N’ayant pas  été convié à ce débat et n’ayant  pu y assister, je ne ferai aucun commentaire sur les débats. On peut toutefois se poser la question de savoir si quelqu’un avait pensé à demander à Mr Jacques Follerou s’il ne se serait pas attiré certaines foudres s’il avait commis un ouvrage sur les parrains arabes, parrains juifs (ou toute autre communauté) ? Mais il est vrai que le titre fait vendre, par curiosité malsaine, au vu du nombre de noms cités, ou par anti-corsisme de bon aloi, tant le racisme anti-corse est en vogue dans l’Hexagone.

Continuer la lecture de « Discussion au coin du feu ou le complexe du colonisé à l’œuvre »