Euskal-Herria: Libération d’Arnaldo Otegi

Arnaldo Otegi, leader de l’organisation poltique Batasuna interdite, libéré ce 1er mars 2016

Le militant indépendantiste basque Arnaldo Otegi, ex-« responsable» de l’ETA, ayant joué un rôle important dans le processus de paix au Pays basque, a été libéré de la prison espagnole de Logroño ce mardi 1er mars. Incarcéré pendant six ans, l’ex Secrétaire Général du parti abertzale indépendantiste “Batasuna” illégalisé, aujourd’hui Sortu, a été accueilli par les applaudissements de quelques 200 de ses proches et partisans.

Otegi-Liberation

Face à une foule de journalistes, Arnaldo Otegi a lancé : « Il y en a qui disent qu’il n’y a pas de prisonniers politiques dans l’Etat espagnol. (…) Mais il n’y aurait pas autant de médias présents s’ils ne savaient pas qu’aujourd’hui (…) un prisonnier politique sort d’une prison espagnole. »

« Il y a six ans et demi, ils nous ont incarcérés pour avoir fait le pari de la paix et je veux vous féliciter tous pour avoir maintenu ce pari, en dépit de toutes les provocations », a-t-il ajouté. « La paix est bien la voie à suivre » jusqu’au bout « et c’est ce que je me propose de faire  avec vous tous ».

Arnaldo Otegi[1]

Militant abertzale, porte-parole de Batasuna (Né le 6 juillet 1958 à Elgoibar-Guipuzcoa-Pays basque espagnol).

Continuer la lecture de « Euskal-Herria: Libération d’Arnaldo Otegi »

Basta a ripressione : Pour une véritable solution politique au Pays basque

Pierre Poggioli                                                                         7 octobre 2015

Basta a ripressione : Pour une véritable solution politique au Pays basque

 Le Pays basque est depuis l’arrêt des armes d’octobre 2011 par l’ETA, engagé dans une démarche de sortie de conflit… mais ce processus de paix n’est pris en compte que par les abertzale alors que les Etats, français et espagnol, non seulement l’ignorent, mais multiplient les arrestations  au sein de la mouvance basque.

Après les arrestations entre-autres de militants ayant participé à l’annonce de l’arrêt de la lutte armée, et tout récemment de militants ayant participé à une video aux côtés de membres de la Commission Internationale de Vérification montrant le début du processus de démantèlement de ses arsenaux par l’ETA…  Ce mardi 6 octobre 2015, dernier coup aujourd’’hui porté au Processus de paix au Pays basque. Egoitz Urrutikoetxea, fils de Josu Urrutikoetxea, chef historique de l’ETA,  toujours en fuite, a été interpellé hier au nord de Paris, après une cavale de 12 ans, (sources  ministres français et espagnols de l’Intérieur).. Son père est dans la clandestinité depuis 2002. Dans l’après-midi, une des proches d’Egoitz, une militante nationaliste basque, a été interpellée en Haute-Garonne, sur la commune d’Aspet, sur délégation du parquet de Paris. Egoitz Urruticoecha, 41 ans, est le fils de Jose Antonio Urruticoechea Bengoechea – dit “Josu Ternera” – qui vit dans la clandestinité depuis 2002, ayant jusqu’ici à toute arrestation. “Josu Ternera” était  déjà considéré comme le N° 1 de l’ETA dans les années 1980. Son fils, lui-même en fuite depuis 2003, avait déjà été condamné en 1999 (à trois ans ferme), en 2001 (10 mois) et en 2007 et 2010, à deux fois quatre années d’emprisonnement pour des faits en lien avec l’organisation ETA”, (Communiqué conjoint des deux ministres). Recherché par les polices française et espagnole,il  était sous le coup de deux mandats d’arrêt.

Ternera8

Quelques rappels : Du cessez-le-feu à l’arrêt de la lutte armée

Le 10 janv. 2011 (après l’annonce du 5 sept. 2010 et l’entretien de septembre au journal Gara sur son cessez-le-feu) ETA annonce une  «trêve permanente et générale» en réponse aux « personnalités de notoriété internationale et acteurs politiques et sociaux basques, qui ont défendu la nécessité d’offrir une solution juste et démocratique au conflit politique séculaire ….qui  arrivera par le biais d’un processus démocratique, avec pour référence majeure la volonté du Peuple basque, et le dialogue et la négociation comme outils pour y parvenir »…et doit aussi résoudre les thèmes de la territorialité et du droit à l’autodétermination, au cœur du conflit ». 

Continuer la lecture de « Basta a ripressione : Pour une véritable solution politique au Pays basque »